Sous le radar :
les femmes dans des rôles de direction

Joanne Aucoin, Directrice, finance et comptabilité

Sous le radar 25 janvier 2023

Pourquoi l’industrie de l’aviation doit soutenir le développement de carrière des femmes

Lancée en 2019, l’initiative « 25by2025 » de l’Association du transport aérien international (IATA) vise à ajuster l’équilibre entre les genres au sein de l’industrie aéronautique. Cette initiative mondiale a vu le jour pour sensibiliser à la nécessité d’améliorer la représentation féminine dans notre domaine. Parmi leurs engagements, les organisations participantes doivent augmenter d’au moins 25 % d’ici 2025 le nombre de femmes dans des postes de direction et dans des domaines sous-représentés.

Je crois que des efforts concertés comme ceux-ci sont nécessaires pour avoir un impact positif sur le nombre de femmes qui atteignent des postes de direction dans notre industrie. Et le changement est déjà entamé : au cours des deux dernières années, j’ai remarqué la présence de femmes occupant des postes de direction siégeant à des comités de surveillance du dégivrage.

En tant que directrice de la comptabilité et des finances chez Aeromag, je peux affirmer que la présence de femmes dans des postes de direction, que ce soit dans l’aviation ou dans tout autre secteur, amène une perspective différente. Nous avons tendance à reconnaître le potentiel des gens et à favoriser les nouvelles idées. Nous devenons également des modèles pour nos collègues féminines et les jeunes femmes qui aspirent à atteindre des postes de direction ou des rôles stratégiques.

Bien que les opérations d’Aeromag soient encore principalement menées par des hommes, les personnes à la tête de l’entreprise reconnaissent la valeur ajoutée de la diversité des équipes. Ainsi, les femmes représentent 50 % de l’équipe de direction en finances et en comptabilité. Avec la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, la diversité est l’un de nos piliers stratégiques et c’est pourquoi nous souhaitons augmenter le pourcentage de femmes travaillant dans nos stations.

À l’avenir, j’espère que nous pourrons développer davantage de programmes de mentorat axés sur les femmes afin de développer les talents potentiels. L’orientation professionnelle dans les écoles pourrait également contribuer à faire connaître les métiers de l’aviation aux jeunes femmes. Si elles souhaitent occuper un poste de direction au sein de leur entreprise, les femmes ne devraient pas hésiter à exprimer leur intérêt et devraient être proactives quant à leurs aspirations, autant que les hommes le sont. À mon avis, les programmes visant à favoriser la conciliation travail-famille et les congés parentaux qui ne ralentissent pas la progression de la carrière sont également essentiels.